Tous ceux qui sont passés par là connaissent bien le paradoxe de la recherche d’emploi : partir en quête d’un poste constitue en soi un véritable travail. Et comme dans tout métier, il s’agit d’une tâche qui ne s’improvise pas, car elle nécessite notamment d’appliquer des techniques particulières et de ne pas tomber dans certains pièges. Voici 5 erreurs à éviter lorsqu’on soumet une candidature.

1. Envoyer un CV générique

Il s’agit d’une erreur fréquemment produite par les candidats. Ne pas adapter son CV au poste ciblé diminue vos chances de retenir l’attention du recruteur. Mettez en avant les compétences propres au poste auquel vous postulez. Concernant votre parcours professionnel, détaillez les expériences qui ont une vraie valeur ajoutée pour ce même poste. Il est essentiel aujourd’hui de personnaliser son CV lors de chaque candidature, vous multiplierez les chances d’obtenir un entretien.

2. Apposer sur son CV une photo inappropriée

Positionnant sur le même registre leur présentation professionnelle et leurs publications sur les réseaux sociaux, certains postulants ont le mauvais goût d’agrémenter leur CV d’une photo loufoque en croyant faire un CV original : pour ce qui est de sortir du lot, ils réussissent à coup sûr, mais attention, cela peut s‘avérer éliminatoire pour décrocher l’entretien d’embauche.

3. Adresser une candidature sans vérifier le destinataire

Il n’y a rien de tel pour se fermer des portes que d’envoyer une candidature à une entreprise en y mentionnant une autre entreprise. Surprenant peut-être mais cela arrive plus souvent que vous ne le pensez ! Idem concernant la personne à qui on s’adresse. Cela donne une telle impression de manque de professionnalisme à l’employeur potentiel qu’il n’a pas d’autre choix que rejeter d’emblée la candidature.

4. Omettre de mentionner des références

Les recruteurs suisses sont plus friands d’informations que dans d’autres pays d’Europe. Ils apprécient par exemple de disposer de références et de témoignages. C’est-à-dire de personnes à contacter pour recueillir un avis quant au professionnalisme du postulant. Aussi, une candidature sans références peut paraitre suspecte et risque d’avoir moins de chance d’être retenue par l’employeur.

5. Sous-estimer l’importance des langues

Dans un pays comme la Suisse qui possède quatre langues nationales, la maîtrise des langues est un élément important à préciser dans son CV. Ce type d’oubli risque de conduire la candidature au panier, ou dans la pile des candidatures de second choix. Quant aux petits malins qui mentionnent un niveau de langue éloigné de la réalité, ils seront évincés par les recruteurs agacés de perdre leur temps.