Contrairement aux idées reçues, l’entretien d’embauche ne permet pas seulement au recruteur de questionner le candidat dans le but de vérifier la compatibilité du profil avec les besoins de l’entreprise. C’est aussi le moment opportun pour le postulant de poser ses questions. Ce, afin de mieux connaitre les valeurs de l’entreprise, son fonctionnement, ses projets et déterminer s’il aura des chances de s’y épanouir et d’évoluer. Et de montrer par la même occasion qu’il est le candidat idéal pour le poste. Quelles sont les questions appréciées par les recruteurs ? Voici 6 questions pertinentes à poser en entretien.

 

Quelles tâches vais-je accomplir ? Quel est le degré d’autonomie du poste ?

Les annonces décrivent de manière synthétique les tâches et les responsabilités liées à la fonction. Mais il est essentiel de connaître la définition de poste en détails pour prendre sa décision. En toute logique, le candidat montrera un intérêt aux moyens qui sont mis à sa disposition pour assurer sa mission. Il est notamment légitime de demander si les projets d’embauches ou d’investissements peuvent être discutées avec la hiérarchie, d’interroger le recruteur concernant la politique de formation ou encore de le questionner quant au degré d’autonomie du poste de travail.

 

Quels sont les objectifs, les projets de l’entreprise ? Et quelles sont mes perspectives d’évolution ?

Même s’il est possible de trouver un grand nombre d’informations sur le site internet et la page Facebook de la société, un candidat a toujours des questions à poser sur les chantiers prioritaires de l’entreprise. Il doit déterminer ce qu’on attend de lui à court, moyen, et long terme pour atteindre ses objectifs. Et l’entretien doit permettre au candidat de savoir comment, à son échelle, il s’inscrira dans le projet de l’entreprise.

 

Est-il possible de rencontrer l’équipe avec laquelle je travaillerai ?

L’atmosphère et les méthodes de travail au sein des équipes diffèrent d’une entreprise à l’autre mais sont essentiels à l’intégration et l’épanouissement du candidat dans le service. Faire connaissance de l’équipe avec laquelle on sera amené à travailler, ou se renseigner sur l’ambiance de travail, plutôt indépendante ou collaborative, permet au candidat de se projeter dans le poste et de vérifier la compatibilité de ses attentes avec le fonctionnement de l’entreprise.

 

Puis-je vous recontacter dans quelques jours ?

Enfin, il est essentiel de quitter l’entretien en connaissant la suite du processus du recrutement. Cela permet de garder le contrôle jusqu’au bout, et contribue à donner une bonne image. Car il faut garder à l’esprit que la conclusion de l’entretien constitue la dernière impression laissée par le candidat à son recruteur.

 

Quelles questions poser en entretien ? Questionner le recruteur sur le poste, l’équipe, l’entreprise et les perspectives d’évolution est clairement apprécié. En revanche, deux types de questions sont à éviter lors d’un entretien d’embauche. Il est préférable de conserver pour une entrevue ultérieure les questions personnelles. Aborder des sujets comme la rémunération, les congés ou autres avantages liés la société peut être mal interprété par le recruteur. Quant aux questions posées pour la forme dans le seul but de montrer un intérêt pour l’entreprise, elles sont immanquablement détectées par les recruteurs et ne jouent jamais en faveur des candidats.