Combiner travail, forte rémunération et plaisir. Un concept qui fait plus que jamais rêver tout un chacun à l’heure où le chômage est en permanente progression en Europe, que les salariés ont peur de quitter un emploi même s’ils ne s’y épanouissent pas, et que le pouvoir d’achat baisse constamment. Mais d’où viennent ces fameux jobs de rêve ? Qu’est-ce qu’un travail idéal en Suisse ?

 

L’origine des jobs de rêve

Il semblerait que les Australiens soient précurseurs en la matière. N’est-ce pas l’Australie qui avait lancé cette tendance avec un concours permettant de décrocher 6 jobs de rêve ? On pouvait notamment postuler pour un emploi de gardien d’île paradisiaque, de garde nature, dont la tâche essentielle était de veiller sur les kangourous et à nager avec les dauphins, ou encore pour un poste d’explorateur gastronomique dont la principale corvée était de faire la tournée des bars et restaurants ! Un véritable calvaire sans compter qu’il fallait de surcroît se contenter d’une rémunération mensuelle de 13 000 € !

Ces jobs de rêve en nombre limités étaient une sorte de coup marketing mis en avant dans le but de promouvoir l’Australie. L’idée étant d’inciter les étrangers à venir y travailler ou passer des vacances.

 

Le monde entier s’y met

Aujourd’hui, tous les pays promotionnent leurs jobs de rêve :

– en France, on ne compte plus les offres de jobs idylliques : récemment, une start-up recrutait un testeur chargé d’effectuer des séjours touristiques et d’inviter les personnes de son choix dans les logements mis à disposition. Ensuite, il devait faire partager son expérience sur internet pour une rémunération de 3 300 euros mensuels seulement… Des conditions de travail inacceptables !

– en Hollande, un fabricant de canapés gonflables cherche des “lazy people” pour promouvoir ses produits au cours d’un road trip en Europe. Une mission qui leur permet parallèlement de lézarder sur la plage et de faire la fête.

– aux Etats-Unis : dernièrement, une société spécialisée dans l’échange de maisons luxueuses, a proposé un poste de testeur de logements de luxe à travers le monde : un job qui requiert une véritable expertise en la matière, particulièrement éprouvant, et rémunéré seulement 10 000 $, bref, le bagne !

 

Les jobs de rêve en Suisse

La Suisse n’est pas en reste en ce qui concerne les postes de rêve. N’est-ce pas la société Swiss Air qui a proposé un job de globe-trotter, chargé de mettre à l’épreuve les services de la compagnie ? Testant une vingtaine de destinations avec des séjours de 2 ou 3 jours à chaque escale, le malheureux candidat retenu avait la lourde tâche de rédiger un carnet de voyage destiné à être publié sur le site internet.

Toutefois la Suisse n’offre pas qu’une poignée de jobs spectaculaires. En effet, pour les profils recherchés, elle propose en effet de nombreux postes dont les conditions font rêver : c’est le cas notamment des ingénieurs dans les secteurs techniques ou industriels, comme la chimie, l’horlogerie, l’agroalimentaire ou la fabrication de machines qui se voient proposer des avantages alléchants et notamment des rémunérations généreuses.

 

Qu’ont en commun la plupart de ces jobs de rêve ? Il s’agit de postes idylliques très bien payés mais qui sont essentiellement des missions de quelques mois. L’objectif étant de faire de formidables coups de pub. A y regarder de plus près, on constate que la Suisse propose de nombreux postes offrant des conditions avantageuses. Même si on ne les qualifie pas forcément de jobs de rêve…