Le stress au travail n’est bon ni pour le salarié ni pour l’entreprise. Personnel absent non remplacé, course à la compétitivité et aux résultats à court terme peuvent entraîner les salariés dans une spirale infernale allant parfois jusqu’au burn-out. Comment faire pour mettre fin au stress au travail ?

 

Le bonheur est dans le coping

Arrêtons de faire l’autruche et comptons sur le coping ! Cette stratégie personnelle qui consiste tout simplement à regarder nos problèmes en face permet de gérer les pressions incontournables afin de lutter contre le stress aussi bien dans la vie personnelle qu’au travail. Une technique efficace pour prendre du recul. Notamment pour dédramatiser le fait que notre supérieur ne semble avoir aucune considération pour notre travail. Ou encore pour entretenir la relation avec un client qui, au fil du temps, devient de plus en plus ingérable. Le monde n’est pas parfait et nous avec ! Méfions-nous également de la pression qui peut nous conduire à interpréter les choses de manière erronée. Notre chef ne nous a pas dit bonjour ? Inutile de se faire des films, il est certainement simplement dans ses pensées. Restons zen !

 

Le plus est l’ennemi du bien

Si les heures passées au travail ont réduit jusqu’il y a une vingtaine d’années, elles sont reparties à la hausse depuis. Réduction d’effectif, restructurations, personnel absent non remplacé, réduction budgétaire, les conditions de travail se détériorent alors que paradoxalement, les patrons sont contraints de se montrer plus exigeants du fait de la crise conjoncturelle. Travailler plus pour gagner moins, cela vous rappelle quelque chose ?

Et pourtant, malgré les pressions, il faut savoir dire non. Non à la prise en charge d’un dossier qui nuira à la qualité du travail et fera pâtir sa propre santé. Un non diplomate, expliqué calmement et sans animosité, qui appelle une réaction posée empreinte de compréhension. Après tout, cela n’est pas dirigé contre l’entreprise, bien au contraire !

 

Se préparer à ce qu’on craint le plus

Il n’y a rien plus usant et paralysant que l’idée d’avoir constamment une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Vous pensez que votre poste est menacé ? Prenez le contrepied et remettez-vous en selle ! Revoyez votre CV et soyez dans les starting block, prêt à changer de crèmerie !

Après tout, vous n’êtes pas marié avec l’entreprise qui, tout comme une mauvaise maîtresse, peut très bien vous abandonner comme une vieille chaussette du jour au lendemain ! Le fait d’être prêt à partir permet à la fois d’éviter la peur du licenciement et de ne pas compter sur son poste pour satisfaire toutes ses attentes.

 

En plus d’améliorer les conditions d’exercice et le bien-être des collaborateurs; combattre le stress au travail permet de gagner en productivité. Un combat gagnant-gagnant que les entreprises ont tout intérêt à mener main dans la main avec leurs salariés.