Faire du sport entre midi et 2, une perte de temps ? Bien au contraire,  l’activité sportive est un excellent moyen de se ressourcer et d’augmenter sa productivité au travail. Rien d’étonnant donc à ce que l’incitation au sport fasse partie intégrante des pratiques managériales.

 

Le sport est bénéfique aux salariés

Les conditions de travail sont de plus en plus stressantes pour la majorité des salariés. Il est devenu plus que nécessaire de trouver une activité qui permette de s’aérer l’esprit et de se relaxer. Car la donne a changé pour les salariés : plus autonomes. Ils doivent faire face à davantage de responsabilités, travailler plus en équipe tout en restant constamment concentrés. Une mutation sans conteste mieux vécue par les salariés qui font régulièrement du sport.

Pratiquer une activité sportive, notamment au cours d’une journée de travail, offre en effet de multiples bienfaits. On relâche la pression en évacuant les soucis, tout en rechargeant les batteries pour affronter nouvelle demi-journée de labeur ! L’activité physique régulière contribue en outre à prévenir de nombreux risques de maladies. Telles que les cancers, l’obésité ou encore les maladies cardiovasculaires. De libérer ces miraculeuses hormones apaisantes qui permettent de prendre du recul face aux problèmes du quotidien.

Sans oublier que le sport augmente le goût de vivre. Tout en limitant l’anxiété et la dépression, accroît l’estime de soi et favorise l’équilibre psychologique et émotionnel.

 

Comme il profite à l’entreprise

Ce n’est pas un hasard si de nombreux managers encouragent les membres de leurs équipes à pratiquer un sport à la pause déjeuner. Certaines entreprises aménagent même des installations dans leurs locaux, voire y organisent des cours avec des coaches sportifs. Un salarié sportif produit en moyenne 12% de plus qu’un sédentaire. Il s’absente quasiment deux fois moins en maladie et est moins souvent victime d’accidents du travail.

Les bienfaits sont encore décuplés lorsque les collaborateurs pratiquent le sport en entreprise. Plus de la moitié des problèmes en interne se résolvent tous seuls. Le turnover diminue et l’atmosphère au bureau s’améliore.

Le fait de pratiquer un sport entre collègues permet de tisser des liens qui contribuent à renforcer la cohésion des équipes de travail. Chaque salarié dévoilant un peu plus de sa personnalité et offrant une autre image de lui. Les rapports hiérarchiques s’en trouvent décloisonnés, encourageant les rapprochements.

Et en plus de faciliter l’émergence de l’esprit d’équipe, le sport corporatif favorise la culture d’entreprise.

 

Dans ce contexte de plus en plus concurrentiel où l’on voue un véritable culte à la performance, l’analogie avec le sport semble évidente.

A l’heure où le monde est en perpétuelle évolution, le manager moderne ne peut plus utiliser les vieilles méthodes de gestion du personnel. Moins autoritaire, il doit au contraire miser sur l’humain, encourager le travail coopératif et veiller au bien-être des ses collaborateurs pour optimiser leurs performances et les fidéliser. Naturellement, il utilise le sport comme véritable outil de management et de bien-être au travail.