Le marché du travail suisse a connu une augmentation de 40% des offres d’emploi entre fin 2015 et fin 2016. Cette embellie profite surtout à certaines catégories d’emplois et profils bien spécifiques. Observons de plus près les profils les plus recherchés sur le marché du travail en 2017.

Le secteur de la santé

Fort créateur d’emplois, le domaine de la santé recrute des professionnels à divers niveaux. La Suisse recherche des personnels de santé de terrain. Des aides-soignants, des sages-femmes, des infirmières et des médecins, mais également des experts en pharmacie. Avec l’arrivée des nouvelles technologies, des robots de chirurgie, et le développement des méthodes et procédés recourant aux agents biologiques, les spécialistes en medtech et biotech sont également très prisés.

Le domaine de la fintech

Cette nouvelle branche qui combine finance et technologique redéfinit totalement les services offerts par les banques et les assurances. Secteur en fort développement, il recherche en masse, des managers formés en finance ou gestion, ainsi que des professionnels du marketing digital, des spécialistes IT, des développeurs et des programmateurs.

Le secteur informatique

Avec le formidable essor du numérique et le développement des technologies IT et du Big Data, le secteur informatique est à la recherche d’un grand nombre de professionnels qualifiés. Notamment des développeurs web, des data scientists, des responsables en ingénierie des logiciels, des spécialistes dans le domaine de la gestion des réseaux et de la sécurité, des managers de systèmes d’information ou encore des gestionnaires en maintenance et support informatique.

La branche sociale

Avec les départs en retraite et l’apparition de nouveaux besoins, la nécessité d’étoffer les effectifs conduit à une forte demande de professionnels dans le domaine du social. Les assistantes sociales, les éducateurs ou encore les collaborateurs sociaux sont actuellement des profils recherchés en Suisse.

La gestion des contrats d’intérim

La mutation du marché du travail a conduit à une augmentation du recours au personnel intérimaire. Le suivant présente une plus grande flexibilité que l’embauche classique. Aujourd’hui, plus d’un tiers des employeurs suisses recourent à des contrats d’intérim plutôt que d’embaucher des collaborateurs. Cela augmente d’autant le besoin en responsables et contractuels intérimaires.

Les autres profils recherchés

Selon une récente étude menée auprès de 750 employeurs touchés par la pénurie de talents, les 10 profils dont la Suisse a le plus besoin sont : Les ouvriers qualifiés, les cadres et dirigeants d’entreprise, les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, les directeurs de vente, le personnel administratif, les chauffeurs, les ingénieurs en mécanique, en électricité et en génie civil, les chefs d’équipe et les responsables de service, les techniciens de production, d’opération et de maintenance et enfin les représentants de commerce. On note toutefois que l’offre semble s’adapter aux besoins du marché. En effet, si 41% des entreprises interrogées il y a un an disaient être touché d’une pénurie de talents, elles ne sont plus que 20% aujourd’hui.

On assiste actuellement à une véritable mutation de l’économie suisse, avec une explosion des professions tertiaires. Si le secteur industriel souffre, mis à part les industries chimique et pharmaceutique, le domaine de la santé ressort comme la grand gagnant en matière de créations d’emplois.