Derrière le même intitulé de poste se trouvent souvent deux versions d’une fonction. La version grande entreprise et la version startup, deux mondes clairement opposés.

La grande entreprise : pour mettre sa carrière sur des roulettes

Pour être honnête, lorsque l’on sort de l’école, on ne sait pas travailler, à moins d’avoir eu des responsabilités dans des jobs d’été. Comme un jeune détenteur du permis de conduire, on a encore beaucoup à apprendre avant d’être opérationnel et de pouvoir exercer sa fonction de manière autonome.

L’avantage dans la grande entreprise, c’est qu’il existe déjà un cadre avec des définitions de postes précises et des procédures établies. Autrement dit, chacun sait ce qu’il a à faire et comment. Un problème juridique ? On appelle le service en question. Un matériel informatique en panne ? La maintenance s’en charge. Trouver une place dans une grande entreprise présente de nombreux avantages. Une belle référence sur le CV, une meilleure rémunération, un plan de carrière, une mutuelle, des avantages en nature, plus de congés, un comité d’entreprise, un intéressement et bien d’autres points positifs. . Mais voilà, si cela convient à certains, d’autres trouvent les postes en grande entreprise trop pépères et s’y ennuient mortellement.

La startup : le choix des aventuriers

 Vous pouvez réparer l’imprimante, envoyer un email, répondre au téléphone, préparer le café, passer le balai, et faire tout ça en même temps, sans stresser ? Alors, vous êtes clairement fait pour la startup. Les petites structures conviennent aux personnes autonomes, polyvalentes, aimant prendre des initiatives et sachant s’adapter. Car chaque jour est un nouveau défi.  Jongler entre les priorités et trouver des solutions pour faire en sorte que la boite fonctionne est le lot quotidien de tous les membres de la startup. Il faut notamment sortir le chiffre d’affaires tout en décrochant de nouveaux marchés. Car le salaire, même s’il est souvent moindre que dans les grosses structures, en dépend.

Appartenir à une start-up, c’est travailler sans filet de sécurité : les membres de l’équipe doivent en permanence se serrer les coudes pour maintenir l’entreprise en vie et la développer. Plus qu’une expérience professionnelle, c’est une véritable expérience de vie qu’offre un poste dans une petite structure. Car l’esprit d’équipe se partage au-delà de la journée de travail. Comme dans une famille, on travaille dans la bonne humeur, on fête les succès, les anniversaires etc. Et cette conception du travail ne correspond pas à tout le monde.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix entre grande entreprise et startup. Tout dépend de ce que l’on recherche pour s’épanouir et de la façon dont on veut construire son CV. Si vous n’aimez pas travailler en équipe, et que les procédures et les plans de carrière vous rassurent, foncez faire votre trou dans une grande entreprise. Mais pour les forçats du travail, amateurs de poussées d’adrénaline, c’est le choix de la startup qui s’impose.