Comment réinventer une relation de (télé)travail chamboulée?

Comment réinventer une relation de (télé)travail chamboulée?

La pandémie actuelle bouleverse nos relations de travail. La sécurité au travail acquiert une nouvelle dimension. Les relations avec les collègues, ainsi que la frontière entre vie privée et vie professionnelle, sont revisitées du jour au lendemain: on passe parfois de la contiguïté de l’open space professionnel et des échanges autour de la machine à café, à l’isolement ou à la promiscuité de l’appartement familial et aux apéros virtuels. Dans ce contexte mouvant, quelles sont les lignes directrices à préserver pour celles et ceux qui travaillent à la maison?

Confort du poste de travail

Malgré tout, ou justement à cause de cela, préservez-vous. Prenez connaissance des conseils de la SUVA en matière d’ergonomie pour le travail derrière un écran. Un ordinateur portable peut être posé en hauteur sur un dictionnaire et branché à un clavier indépendant; à défaut d’une chaise de bureau, un repose-pieds peut améliorer la position assise. Peut-être est-il même possible de vous faire livrer par l’employeur ou d’aller chercher votre chaise de bureau ou votre ordinateur fixe? Surtout, faites des pauses régulières, changez de position, sortez vous dégourdir les jambes!

Equilibre travail/vie privée

L’organisation usuelle du travail ne peut se décalquer telle quelle en situation de télétravail. Crèches et écoles fermées, soutien à ses proches: les charges familiales et éducatives ont forcément un impact sur l’organisation et la capacité de travail. Cela n’est pas inhérent à la bonne ou mauvaise volontédu collaborateur. L’employeur doit en tenir compte et valider avec chacun une solution adaptée.

La promiscuité est difficile à gérer, tout comme l’isolement. Chacun doit pouvoir trouver de quoi se ressourcer. Pour cela, il faut laisser de la liberté dans l’organisation du travail à distance. Il doit être possible de fournir une prestation en dehors des horaires habituels. Sans s’épuiser!

Degré d’exigence

Quel degré d’exigences peut être posé et quels sont les délais à respecter? Il y a d’un côté les attentes de l’employeur, mais il peut y avoir de l’autre une difficulté personnelle à fixer soi- même une juste limite. Une difficulté que l’isolement et l’éloignement du collectif de travail peuvent renforcer. Est-ce que j’en fais assez? Est-ce que mes collègues en font plus que moi?

En faire trop: les conséquences peuvent être lourdes sur sa propre santé et sur le climat familial. L’employeur ou les supérieurs hiérarchiques doivent repenser le travail en tenant compte de ces paramètres et en fixant des priorités. Chacun devrait être sollicité pour qu’il puisse dire ce qu’il est en mesure de faire.

Modes d’organisation et contrôle

Du point de vue de l’employeur, comment s’assurer que les collaborateurs fournissent l’effort attendu si on ne les a pas sous la main? Avec le télétravail, plus de timbreuse, on rompt la possibilité de la surveillance et du contrôle direct. Les nouvelles technologies peuvent donner une réponse: contrôle via la connexion internet, via les mouvements de la souris de l’ordinateur, visioconférence… Celui qui est connecté aux heures prévues serait celui qui travaille. Certains collaborateurs eux-mêmes se sentent pris en faute s’ils s’éloignent des modes de fonctionnements usuels sur leur lieu de travail. Est-ce vraiment la garantie de la qualité et de la quantité de travail fourni? Le chemin emprunté ne devrait pas importer du moment que l’objectif est atteint.

Travail en équipe

La question du sens est également en jeu dans le travail à distance. La mise au travail peut devenir difficile sans le cadre professionnel habituel ou le soutien des collègues. On ne croit pas à la pertinence de ce qui doit être fait à distance ou, au contraire, on se surimplique avec le risque de s’épuiser.

Les relations de travail habituelles sont rompues. On cherche à recréer le collectif et c’est tout naturellement que l’on se tourne vers les outils informatiques. La visioconférence permet de maintenir le contact avec les collègues: pour les séances de travail comme pour les temps d’échanges informels. Pensez cependant à préserver votre sphère privée. Avec l’outil Zoom dont la popularité a explosé, vous avez la possibilité de choisir quel fond d’écran apparaîtra pour les autres, il n’est pas nécessaire que ce soit son salon ou sa cuisine.

LINE ROBERT & CHRISTELLE MAIER

CAP CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL

WWW.CAP-PRO.CH